Vestiaire collective : pourquoi c’est un succès ?

Vestiaire collective : pourquoi c’est un succès ?

Si vous êtes comme moi, que vous n’avez pas un dressing extensible mais que vous aimez acheter et acheter toujours plus alors oui, c’est un problème. Mais nous avons aussi toutes des pièces que nous avons achetées et qui restent au fond du placard. Alors au lieu de les laisser prendre la poussière il y a une solution qui n’est autre que le Vestiaire collective, où vous pourrez vendre vos petites merveilles, faire des heureuses et faire de la place pour vos nouvelles trouvailles !

vestiaire collective

C’est en 2009 que Sébastien Fabre a eu l’idée d’offrir une seconde vie aux vêtements luxe et premium. Le concept est alors simple : revendre sur une plateforme un produit d’une certaine valeur. Cela permet alors à des personnes qui n’en ont pas forcément les moyens d’ajouter une belle pièce à sa garde-robe. Car oui chez Vestiaire Collective on peut tout trouver : accessoires, maroquinerie, souliers, vêtements…

Le plus de ce site ? C’est une vraie communauté. On peut suivre des vendeurs, voir ce qu’ils ajoutent, aller regarder chez les autres ce qu’il se passe.

vestiaire collective

Par la suite il s’entoura de Sophie Hersan et Fanny Moizant, toutes deux issues de la mode, ainsi que de Christian Jorge, Alexandre Cognard, et Henrique Fernandes pour lancer son site. Si au début ils vendaient leurs propres vêtements, la roue va vite tourner. C’est trois mois plus tard que Thierry Gillier, fondateur de Zadig et Voltaire, séduit par le concept investira pas moins de 400 000 € sur cette plateforme.

Mais il faudra attendre 2011 et un reportage sur M6 dans l’émission Capital pour que la magie opère : un site saturé, une communauté grandissante, la machine est alors lancée.

 

vestiaire collective

Aujourd’hui les utilisatrices achètent et vendent depuis plus de 40 pays. Vestiaire Collective est présent aux USA, en Italie, en Allemagne et a déjà une équipe dédiée au Royaume-Uni.

La marque a également crée une application mobile en même temps que son site. 40% des transactions se font désormais par le biais des smartphones. En septembre 2013 c’est Condé Nast International qui s’est lancé dans l’aventure en participant à une nouvelle levée de fonds de 20 millions de dollars.

Six ans après son lancement, le site rencontre toujours un succès fou, avec plus de 2,7 millions de membres à travers 6 pays, un chiffre d’affaires qui explose en 2014 (45 millions d’euros) nous souhaitons une longue vie à cette plateforme qui ravit plus de la moitié des françaises.

 

Marion Coteret

MARION COTERET

 

2016-11-27T19:27:50+00:00