Téhéran, nouvelle destination pour les marques de luxe

Téhéran, nouvelle destination pour les marques de luxe

Téhéran, un eldorado à conquérir pour les marques de luxe

Teheran

L’économie Iranienne a pendant longtemps été étouffé par les sanctions à son égard. La levée de ces sanctions apporte désormais un nouveau souffle à l’Iran. Les marques de luxe entendent bien en faire leur nouvel eldorado.

Près de 80 millions d’habitants vivent en Iran, et on assiste à l’émergence d’une classe moyenne qui convoite les produits de luxe. En effet, il existe une forte pression sociale en Iran, lorsque l’on a réussi, on le fait voir et les iraniens peuvent dépenser plus de la moitié de leur salaire dans un sac griffé.

Même si peu de marques possèdent une boutique installée, on peut apercevoir des panneaux publicitaires de marques de Luxe tel que Louis Vuitton ou Rolex dans les ruelles de Téhéran côtoyant les géants du Mass Market. On assiste à une sorte de révolution dans laquelle les géants du fast fashion et les maisons de luxe veulent chacune leur part du gâteau.

Bientôt, c’est Bulgarie, la luxueuse enseigne qui s’implantera dans la capitale iranienne. Pour le PDG de Bulgari, l’iran est le prochain gros marché du moyen orient.

Affirmation de soi et émancipation

Une partie de la société iranienne, et notamment la jeunesse doré souhaite montrer sa richesse à travers des grandes marques. Une jeunesse qui aspire à davantage de liberté et d’émancipation. Les réseaux sociaux sont un moyen pour eux de s’exprimer, comme un pied de nez à la politique, mais aussi de montrer une image beaucoup plus moderne de l’Iran.

La jeunesse doré iranienne

Un bouleversement donc pour un pays dont les politiques prônent la discrétion. Ce changement se fait également de l’intérieur puisqu’on a récemment assister à la première fashion-week irabienne. Les designers iraniens ont pour ambition de faire connaître leurs marques et conquérir le marché du prêt à porter haut de gamme.

La levée des sanctions économiques  qui se fait progressivement devrait avoir des répercussions positives sur le tourisme et ainsi sur l’avancée du marché du luxe. Toutefois, cela d’avérera difficile pour les marques américaines dont l’Iran à interdit les produits.

 

Nora Labiodh

NORA LA BIODH

2016-01-12T13:35:19+00:00