Pierre-François-Pascal Guerlain dans « Le roman des Guerlain» – Coup d’œil sur le livre d’Elizabeth de Feydeau

Pierre-François-Pascal Guerlain dans « Le roman des Guerlain» – Coup d’œil sur le livre d’Elizabeth de Feydeau

Dans son livre « Le roman des Guerlain » Elizabeth de Feydeau, historienne experte en parfums, invite les lecteurs à découvrir l’histoire de la famille Guerlain et de leur réussite familiale. De la détermination du fondateur, Pierre-François-Pascal, aux parfums les plus iconiques, en passant par les temps de guerre et la révolution industrielle : retour l’histoire du fondateur la Maison.

L’histoire est l’un des éléments clés pour les grandes maisons de luxe. Beaucoup des grandes marques que nous admirons s’appuient sur elle pour justifier leur grandeur, leur savoir-faire, leur singularité.Derrière chaque produit se cache une histoire ou une anecdote de même que chaque créateur amène avec lui son passé et ses richesses. C’est ainsi que née l’image de marque.Pour la Maison Guerlain, ce ne sont pas les anecdotes qui manquent. Pourtant, il semble que l’histoire de la famille Guerlain soit toujours restée au second plan en matière de communication alors même qu’en se plongeant dans le récit de la vie de Pierre-François Pascal Guerlain par Elizabeth de Feydeau, nous n’avons aucun mal à l’imaginer au cinéma.

En effet, dans le livre de madame de Feydeau, nous apprenons que ce-dernier aurait été un proche d’Honoré Balzac et que leur amitié aurait été une source d’inspiration dans le travail de chacun des deux hommes.Pierre-François Pascal a en effet toutes les qualités du visionnaire qui caractérise les grands créateurs.

Il est d’abord un homme déterminé ; il quitte sa Picardie natale en laissant derrière lui un destin tout tracé et parfait sa formation de nez en France à l’étranger avant de se lancer. Il commencera en effet sa carrière comme vendeur ambulant et sillonnera la France à pied ou à cheval pendant deux ans. Un travail difficile mais qu’il exécutera sans faillir, ce qui lui permettra d’obtenir de précieux retours sur les attentes des clients tout en créant son propre carnet d’adresse.

La force de Pierre-François-Pascal c’est aussi d’avoir su comprendre sa clientèle. Alors qu’il vient de lancer sa propre maison, il décide de s’installer Rue de Rivoli près de l’Hôtel Meurice qui attirait alors une clientèle anglaise ; alors même que l’Angleterre restait le pays de référence en matière de parfumerie et de cosmétiques. Très vite, il comprend l’importance de la boutique, et du contact avec le client. Il formera le personnel à écouter et comprendre les clientes plutôt qu’à leur vendre le plus possible. Cette approche moderne attirera bientôt toute la haute bourgeoisie dans sa boutique de Rivoli.

Il compte parmi ses clientes la reine Victoria, la reine Isabelle d’Espagne, l’impératrice d’Autriche, l’impératrice Sissi, mais aussi Sa Majesté l’impératrice Eugénie pour qui il composa la fameuse Eau de Cologne impériale. Grâce à cette création il deviendra « parfumeur breveté de Sa Majesté » et lui fera faire pour l’occasion le flacon aux abeilles, qui reste aujourd’hui l’emblème de la marque, preuve de la modernité de son créateur et de l’intemporalité de la Maison.

Margaux Pierens

Related Post

2017-12-14T23:43:14+00:00