Maison Balmain, la relance fulgurante

Maison Balmain, la relance fulgurante

La maison Balmain est fondée en 1945 par le créateur français Pierre Balmain, qui ouvre son atelier de couture au 44, rue François 1er à Paris.

Il présente sa première collection le 12 Octobre de la même année, qui séduit la presse de l’époque par la sobriété des étoffes et les lignes épurées.

En 1949, le couturier lance son parfum, Jolie Madame et le début de la grande série des collections haute couture du même nom. A la même époque, Pierre Balmain lance également une ligne de prêt-à-porter intitulé Florilège, son approche du vêtement baptisé « nouveau style français », correspond à une quête perpétuelle de modernité.

Suite à sa disparition en 1982, Erik Mortensen son premier assistant reprend le flambeau de la haute couture jusqu’en 1990. Il sera succédé par Oscar de la Renta qui occupe le poste de directeur artistique de la maison et restera fidèle au style Jolie Madame proposant des modèles fluides et élégants.

En Février 2006, Christophe Decarnin reprend la tête de la création du prêt-à-porter féminin de la maison Balmain et à compter de Juillet 2008, également celui de la création du prêt-à-porter masculin. Ses influences urbaines, additionnées à son amour de l’élégance un brin opulente, lui permettent d’introduire au sein de l’ADN de la marque un gène rock à la fois chic et impertinent.

En 2009, Olivier Rousteing contacté par la maison Balmain pour un poste de responsable de studio de créations pour les collections prêt-à-porter femme, va poursuivre son apprentissage aux côtés de Christophe Decarnin. Cette expérience marque un véritable tournant dans sa carrière et en 2011 il sera promu directeur artistique de la maison, a tout juste 25 ans. Il gardera de son mentor et prédécesseur, son style rock et féminin ainsi que ses découpes graphiques et audacieuses.

Aujourd’hui à la tête des collections homme et femme, Olivier Rousteing a su imposer sa vision en l’alliant habilement aux valeurs et aux codes de la maison. Il supervise chaque détail, des shootings, aux campagnes publicitaires jusqu’aux défilés et apporte sa touche personnelle. Un mélange d’archives, de culture pop, de hip hop, mais aussi des années 80.

L’arrivée en 2006, de Pierre Decarnin relance la maison française, séduisant les stars, de Marion Cotillard à Gwyneth Paltrow.

Mais c’est la nomination d’Olivier Rousteing comme directeur artistique, qui fait connaître un nouvel essor à cette institution du luxe. En effet, le jeune prodige engage une révolution digitale, orchestrant sa communication via les réseaux sociaux, comme sur Instagram avec ses 3,4 millions d’abonnés.

Aujourd’hui la société d’investissement Mayhoola, affiliée à la famille royale du Qatar, a racheté la maison française et ouvre ainsi une nouvelle page de son histoire.

 

 

 

 

 

 

 

Chloé Fall

Rédactrice

 

 

 

Related Post

2016-12-11T22:13:25+00:00