Luxe et Écologie, l’enjeu de demain

Luxe et Écologie, l’enjeu de demain

 

Niché sur une île au Sud-Ouest de l’atoll de Tétiaroa, au cœur de la Polynésie, The Brando est l’un hôtel le plus écologique du monde.
Tout commence en 1960, lorsque que Marlon Brando, célèbre acteur américain, découvre cette île mystérieuse lors du tournage des « Révoltés du Bounty ». Fasciné par la puissance du lieu, il décida de se créer un refuge secret et responsable de l’environnement. L’hôtel né.

Aujourd’hui, très recherché par les touristes fortunés, ce petit paradis compte plusieurs villas privées qui se fondent dans le décor de l’île. Construit avec les matériaux renouvelables et composés en grande partie de matière recyclable tout est directement issu de l’archipel.
Quasiment automne, l’hôtel à son potager, des panneaux photovoltaïques qui chauffent l’eau sur l’ensemble des bâtiments, un groupe électrogène alimenté par l’huile de noix de coco, mais également une révolution. Le Brando, hôtel 5*, climatise sa surface habitable grâce à l’eau de mer. Avec un système de pompage nommé Sea Water Air Conditioning, puisé dans les profondeurs froides de l’Océan Pacifique réduisant ainsi les consommations énergétiques de près de 70% pour l’hôtel.

6773565
Une station de recherche a également été créée au sein de l’île dans le but de travailler sur des techniques alternatives préservant l’environnement. Ce programme de recherche souhaite avoir toutes les connaissances nécessaires pour limiter l’impact du réchauffement climatique sur l’archipel, mais également sur le monde entier.capture
L’environnement est l’axe primordial du Brando, mais le luxe en fait également partie. Des villas à la pointe du raffinement, avec 2 restaurants tenus par le chef étoilé Guy Martine, cet établissement propose une réelle expérience unique et inoubliable pour les visiteurs.
D’ailleurs pour développer leur sensibilité sur l’environnement, les hôtes peuvent admirer plus de 160 espèces de poissons, des baleines et des dauphins justes sous leurs yeux, souvent ébahis par tant de beauté. Préservée, une barrière de corail est visible au large de l’île. Pour se déplacer, il est hors de question de s’éloigner de la politique 0 carbone, les voitures sont à énergie électrique et des vélos sont à disposition.

Cité comme un sanctuaire par les Polynésiens, Tétiaroa s’inscrit dans une politique de développement durable, de respect et de plaisir. Le rêve d’une star, un luxe historique, écologique qui montre la puissance de la nature à son état brute et sauvage, qui nous pousse à la préserver.

 

c-guilhot

Cécile Guilhot

Rédactrice

Related Post

2016-12-11T01:54:04+00:00