L’histoire du rouge à lèvres

L’histoire du rouge à lèvres

Des études archéologiques révèlent que la première utilisation du rouge à lèvres remonte à environ 5000 ans en Mésopotamie. Des pierres semi-précieuses, broyées et mélangées à de la pâte ou à de la cire d’abeille, permettent alors aux femmes de décorer leurs lèvres et leurs yeux.

A chaque époque, de nouvelles recettes voient le jour : mélange de cochenilles broyés et d’œufs de fourmis pour le rouge couleur carmin de Cléopâtre, de la mure écrasée sur les lèvres sous la Grèce antique, de la moelle de veau, du concombre et de la cire vierge au siècle des Lumières…

 

2c49cb17861036a11032f32a42183b14Au fil du temps, le rouge à lèvres se démocratise mais il faut attendre la fin de la première guerre mondiale pour que les méthodes de fabrication évoluent.

Le rouge à lèvres moderne est alors lancé par le chimiste Paul Baudecroux, qui inventa le rouge à lèvre indélébile « Rouge Baiser » en 1920.

 

Le rouge à lèvres, de plus en plus populaire, poursuit son ascension fulgurante. Nouveaux concepts, technologies innovantes, riche palette de couleurs pour toujours plus de glamour et de féminité.

 

A chaque mode son rouge à lèvres : bouche orange, fuschia, carmin, noire… jeux des textures avec le gloss, le laqué, le brillant, le mat… De nombreuses célébrités feront du rouge à lèvres partie intégrante de leur identité comme l’actrice iconique Marilyn Monroe ou encore Madonna.

 

Le port du rouge à lèvres a beau être encore interdit dans certains pays, il en reste néanmoins le produit cosmétique le plus consommé au monde avec 27 tubes vendu par seconde !

 

Mesdames… A vos rouges !

 

 

fullsizerender

Charlotte Jacquet

Rédactrice

Related Post

2016-12-11T14:47:47+00:00