Les petites Maisons qui font le luxe : La Maison Lesage

Les petites Maisons qui font le luxe : La Maison Lesage

 

Maison lesage

Ce sont ces petites mains souvent anonymes reflet du savoir-faire et du talent de l’artisanat qui participent au rayonnement de la Haute-couture française.

 

C’est en 1924 que la Maison Lesage voit le jour s’appuyant sur le reprise de l’atelier en 1868 par Albert Michonet, qui brodait pour l’impératrice Eugénie et Charles Worth, l’inventeur de la Haute-couture.

Depuis plus d’une demi-siècle, la Maison a travaillé pour les plus grands noms de la mode la parisienne : Yves Saint-Laurent, Balenciaga, Christian Dior et bien entendu Chanel qui a pris la Maison sous son aile.

Maison Lesage pour chanel

Ses archives inestimables qui remontent aux années 1920 servent encore et toujours aux créations d’aujourd’hui. La Maison Lesage enferme un savoir-faire unique qui reflète l’excellence de la broderie française. Precurseur des techniques les plus pointus en la matière, la maison des artisans de l’ombre écrie humblement l’histoire de la couture.

Maison lesage

La trentaine de brodeuse (souvent formées en interne, la maison abrite une école de broderie) sont égales à des artistes qui doivent interpréter les images, inspirations, ambiances des couturiers aux demandes parfois extravagantes.

 

Métier d’art fragile dépendant des modes et de la conjoncture économique (une heure de broderie coûterait 50 euros) la pérennité de la broderie est loin d’être assuré. C’est un effort de tous les jours pour démontrer l’intemporalité de la broderie inscrite dans le patrimoine du luxe français

 

Mélina SCARCELLA

2015-12-12T18:17:31+00:00