La maison Chanel, de la France à la Suisse

La maison Chanel, de la France à la Suisse

En 2008, Chanel a racheté le numéro 43 de la rue du Rhône à la Fondation de prévoyance de la Banque Cantonale de Genève pour 63 millions de francs. Soit un peu plus de 25 000 francs le m2 de bureaux. Son arrivée avait séduit de nombreux investisseurs, et fait désormais la fierté de la ville de Genève.

Dôtée d’un patrimoine et d’un savoir-faire français, la maison Chanel a cependant son siège et son capital en Suisse. Comment cette maison a-telle transféré son capital ? Il faut

Tout d’abord au début du 20ème siècle.

Présentés par Théophile Bader (Galeries Lafayette) à Gabrielle Chanel, Ernest et Émile Orosdi propriétaire du groupe Bourgeois s’associent en 1924. Ensemble, ils créent Les Parfums Chanel pour la fabrication du N° 5. Les Wertheimer ont 70 % du capital, Chanel 10 % et Adolphe Dreyfus et Max Grumbach 20 %.

En 1954, Pierre Wertheimer décide de racheter la maison de couture Chanel car Gabrielle Chanel échoue dans le retour de la mode (concurrence rude avec Dior par exemple) et afin de sauver sa maison, elle décide de la revendre à Pierre Wertheimer. Au décès de ce dernier en 1965, c’est son fils Jacques qui prend la direction du groupe. Actuellement, Alain Wertheimer et son frère Gérard sont copropriétaires de la maison de haute couture Chanel. Ils possèdent également les cosmétiques Bourjois, la lingerie Eres et une participation dans les Éditions de La Martinière. Les Wertheimer sont classés par le magazine économique Bilan comme les plus riches exilés fiscaux français domiciliés en Suisse, avec une fortune estimée en 2013 entre 6,4 et 7,3 milliards d’euros2. Ils résident actuellement à Genève au 31, chemin du Milieu 1893263941

Marion Von Dach

29.03.15

2015-12-09T00:37:04+00:00