La bataille des “méga-fashionshows”: a-t-on besoin d’être spectaculaire pour être mémorable ?

La bataille des “méga-fashionshows”: a-t-on besoin d’être spectaculaire pour être mémorable ?

Aujourd’hui, les grandes Maisons de luxe se battent pour remporter le prix du défilé le plus grandiose. Mais cette victoire enclenche t-elle nécessairement une augmentation des ventes ? Dans quelle mesure le défilé a-t-il un impact sur la saison à venir?

Alexandre De Betak, à la tête de Bureau Betak a dit « La mode ne vend pas du rêve, mais des sacs, des chaussures, des parfums et des rouges à lèvres. »

Phrase qui rappelle que le but de tout cela est de marquer le plus intensément l’esprit et crée du souvenir pour augmenter la notoriété de la marque et rendre le client encore plus fidèle. Et pour cause, plus un défilé marquera les esprits, plus les journalistes en parleront, plus les acheteurs de grands magasins voudront acheter la collection et plus les peoples voudront la porter.

 

 

 

 

Défilé Dior Spring 17 couture

 

Alors oui, depuis toujours, le luxe joue avec les émotions pour entretenir ce rêve et crée le désir. Le podium est devenu son premier théâtre, où un défilé peu encore révéler une marque et lui laisser la chance de rayonner à l’international.

Le défilé c’est aussi le contact humain, sur lequel repose l’un des principes majeurs du luxe, l’expérience. Et le défilé en est une. Alors le défilé pourrait paraître pour certain obsolète avec un rythme de mode bousculé par la tyrannie de l’instantané mais au contraire, pour les marques il reste un moment clé et privilégié pour renforcer l’image de marque et le sentiment d’appartenance des invités.

                                                            Défilé Spring Summer 18 Saint-Laurent

Antonin Dansicare

Related Post

2017-12-19T12:55:53+00:00