Interview : une journée dans la peau d’une visuel merchandiser chez Chanel

Interview : une journée dans la peau d’une visuel merchandiser chez Chanel

Une amie au parcours atypique. Mathilde a seulement 25 ans et déjà une belle expérience dans le monde du Luxe. Je vous laisse découvrir son travail et ses réalisations.

12341550_10203981510377258_3434981761045544771_n

Peux tu nous parler de ton parcours scolaire assez atypique dans un premier temps ?
Après avoir fait un bac Littéraire j’ai fait une prépa en arts appliqués parce que je ne savais pas très bien ce que je voulais faire mais je sais que ca avait un rapport avec le design d’espace. Ensuite j’ai intégré l’école d’architecture paris Malaquais et à la fin de cette année j’ai présenté un projet sur la ville et ses acteurs ce qui m’a amené à la scénographie des vitrines et ca a été pour moi une révélation donc j’ai arrêté l’architecture pour me spécialiser dans une école de visuel merchandising MJM.

dessin mathilde toupin

Qu’est-ce-que tes expériences dans le luxe t’ont apporté ?
Mes expériences dans le luxe m’ont apporté une rigueur et le souci du détail. Si après mon intervention je me dis ” c’est bien ” alors je recommence, il faut que se soit PARFAIT.

Peux-tu nous décrire une journée type ?
Une journée type : Arrivée à 8h au travail, petit tour de toutes les zones, prêt à porter, maroquinerie, accessoires, souliers puis en fonction des ventes de la veille, faire le réassort des produits, demander aux Managers de boutique les Slow Seller et mettre en avant ces produits. Cela peut être aussi l’occasion de changer entièrement une zone. Ensuite 10h00, brief avec les autres merch sur les tâches de la journée et ” running ” continuer de ” cleaner ” la boutique ” puis après manger 14h00 retour au siège, pour la partie bureau => creation de moodboard pour les prochaines vitrines, pour des décors de showrooms, dessins, rencontres avec des fournisseurs, retour en boutique si besoin etc.

chanel saint-tropez

Et une journée atypique ressemblerait à quoi ?
Une journée atypique : partir à Londres ou à Monaco refaire le merch.

Qu’est-ce-que tu préfères dans ton métier ?
Ce qui me fascine dans ce métier c’est que j’ai constamment l’impression de créer des tableaux à échelle humaine du fait de jouer avec les matières, les couleurs, la lumières etc.

boutique valentino

Selon toi quelles sont les qualités pour être une bonne VM ?
Les qualités pour être une bonne VM il faut être créative, avoir une force de proposition, savoir travailler en équipe et être réactive.

Des conseils ?
Un conseil : être passionnée pour supporter la pression constante : le fait de manipuler des pièces précieuses, des vendeurs qui privilégient la vente aux guidelines etc.

 

Marion Coteret

MARION COTERET

2016-11-27T19:31:11+00:00