Hypersexualité des lolitas : Quand les petites filles deviennent des femmes

Hypersexualité des lolitas : Quand les petites filles deviennent des femmes

Lolitas malgré elles ?

Bouilles sexy, poses suggestives et maquillages qui laissent à désirer, aujourd’hui les lolitas hautes comme trois pommes sont au cœur des campagnes de publicité et notamment des campagnes de luxe.

Ce phénomène nous vient tout droit des Etats-Unis où les concours de mini-miss connaissent un fort succès. Le but ? Rendre votre petite fille la plus femme possible en utilisant tous les artifices moyennement adaptés à leurs jeunes âges. En France ces concours sont heureusement interdits mais les marques ont quand même décidés de jouer sur cette tendance malsaine. En effet en décembre 2010 Vogue a déclenché une vive polémique avec ses fillettes posant de manière sensuelles et maquillées à l’extrême. Cette tendance à sexualiser les petites filles est fortement dénoncée par des spécialistes de l’enfance qui s’inquiètent justement de l’avenir des ces fillettes.

Une petite fille très maquillée posant pour Vogue

Une petite fille très maquillée posant pour Vogue

Des mesures ont été mises en place par la sénatrice Chantal Jouanno afin que l’image des enfants dans la publicité et l’érotisation qui en découle ne soit pas des arguments de vente.

Il est donc préférable que ces petites filles continuent à jouer avec leurs poupées plutôt qu’elles ne deviennent elles-mêmes des jouets pour les publicitaires.

Julia Resch

https://fr.linkedin.com/in/juliaresch

IMG_1278 - copie

2015-12-06T16:53:34+00:00