Genève, capitale de la montre

Genève, capitale de la montre

Au 19e siècle, Besançon était la capitale mondiale de l’horlogerie. Les Suisses venaient travailler en Franche-Comté. Mais aujourd’hui, les Suisses sont les numéros un de la montre du luxe grâce à leur rigueur et leur vision à long terme.

A l’aube des années 1980, Nicolas Hayek, un Libanais naturalisé Suisse, mise tout sur la Swatch, une petite montre en plastique que les collectionneurs ne tardent pas à s’arracher. L’industriel possède, il est vrai, d’autres entreprises, susceptibles d’assurer toute la chaîne de production, de Longines à Tissot, qu’il fait fusionner pour devenir SMH. Ainsi se fortifie, en Suisse, l’horlogerie de luxe.

La France, de son côté, continue à préserver son très grand savoir-faire, à l’image de l’entreprise Cheval Frères, fabricant de composants pour l’horlogerie (poussoirs, couronnes de remontoirs, rubis intégrés aux mouvements). Mais elle exporte aujourd’hui à plus de 95% sur la Suisse.

conquete-du-temps-montre-bracelet-2_04

Alissia Silberschmidt

175829_10151333059140990_2146216611_o

2015-12-08T15:51:45+00:00