Elie Saab, portrait d’un autodidacte

Elie Saab, portrait d’un autodidacte

dgCélébrités et têtes couronnées ont toutes déjà portée l’une des robes ultra-féminines du créateur libanais Elie Saab. Né à Beirut, Saab a commencé lui-même à apprendre à coudre avant l’âge de 10 ans, s’amusant à créer des tenues pour sa sœur avec des rideaux ou du tissus trouvé dans le placard de sa mère. En 1982, à 18 ans, il lance son propre label à Beyrouth, après un bref passage à l’école de design à Paris.

Grandement inspiré par l’occident, Saab conserve tout de même une touche du Moyen-Orient et c’est ce qui fait l’identité de sa marque. Ses robes aux allures romantiques ont rapidement connu le succès notamment avec les futures mariées. Autres exemples qui ont participé à notoriété du créateur : la reine Rania de Jordanie accède au trône avec l’une de ses robes en 1999. Sur le tapis rouge, en 2002, Halle Berry fait sensation dans sa robe en taffetas rouge.

fhkLa reine Rania

Il débute avec la Fashion Week de Milan où il présente sa première collection de prêt-à-porter. De plus, il est le premier créateur non-italien à être accepté à la Camera Nazionale della Moda. Peu de temps après, en 2003, il est invité à rejoindre la Chambre Syndicale de la Haute Couture de Paris. Installé désormais à Paris, Elie Saab partage son temps entre le Liban, la France et la Suisse.

ut

Chayana LIM-QUARTIER

P1060975

Related Post

2015-12-10T01:34:56+00:00