Directeurs artistiques : nouveaux ambassadeurs ?

Directeurs artistiques : nouveaux ambassadeurs ?

      Lorsque l’on parle de directeurs artistiques, on pense très facilement à Karl Lagergeld chez Chanel ou encore plus récemment à Olivier Rousteing chez Balmain. En effet, ces deux hommes sont de véritables personnages à eux mêmes!

Karl Lagerfeld, le pionnier

Lunettes noires, cheveux blancs et humour grinçant, l’immuable “Kaiser” de la mode est adulé ou détesté, mais ne laisse pas indifférent…
Homme fort de la maison Chanel, touche à tout génialement inspiré, Karl Lagerfeld pose depuis des décennies sa marque unique et durable sur le monde de la Haute Couture. Infatigable, le créateur enchaîne les collections sans que le temps ait de prise sur lui.
En 2013 est publié son livre « Le monde selon Karl » : plus que des citations, c’est aussi et surtout la vision d’un homme devenu le “pape de la mode” non pas sans travail et acharnement.  Il l’affirme lui même : « Plus jeune, je voulais devenir caricaturiste. Finalement, je suis devenu une caricature ». Egérie pour la sécurité routière, Barbie et ours en peluche à son effigie, rien n’est trop beau pour le directeur artistique. Difficile aujourd’hui de s’imaginer ce que sera la maison Chanel sans lui…

Olivier Rousteing, la relève 2.0

      En très peu de temps Olivier Rousteing a su imposer sa vision de la mode et de la Maison Balmain. Il est adulé par les plus grandes stars, ses amis Rihanna, Kate Moss, Kanye West ou encore Kim Kardashian avec qui il poste régulièrement des photos de ses soirées sur Instagram.
Avec plus d’1.7 millions d’abonnés sur son compte Instagram, le jeune et talentueux directeur artistique a créé un empire, la Balmain Army dont Kendall Jenner, Gigi Hadid et Jourdan Dunn entre autre font partie…
Ultra connecté, il affiche ses amis, sa famille, ses voyages, ses icônes, ou encore son travail. Sans philtres ou presque, il bouscule les codes du luxe avec sa communication 2.0. Olivier Rousteing a su imposer sa vision de la mode en l’alliant savamment aux valeurs et aux codes de la maison. Il supervise chaque détail, des shootings, aux campagnes publicitaires (dans lesquelles on peut l’apercevoir) en passant par les défilés, il apporte sa touche personnelle. Un mélange d’archives et de culture pop, de hip hop de sa génération, mais aussi des années 80.
A l’automne 2015, le trentenaire crée une véritable euphorie lors de sa collaboration avec H&M…
Et Il ne semble pas prêt de s’arrêter en si bon chemin !

Claire Bornet

Related Post

2015-12-08T00:49:00+00:00