Code 41 : vers la naissance d’une horlogerie plus transparente?

Code 41 : vers la naissance d’une horlogerie plus transparente?

Connaissez-vous précisément la provenance des matériaux constituant votre montre suisse ? Un groupe, Goldgena project, invite les consommateurs à se montrer méfiant vis à vis du label « Swiss made » et entend en bousculer les codes.
A l’aide de textes et vidéos didactiques, le site internet du groupe dont les dirigeants demeurent inconnus, développe ses motivations. Son but, lancer son propre label de montre de luxe tout en usant d’une communication axée sur le 100% suisse : Code 41, du nom du code informatique désignant les « erreur système » et renvoyant à l’ambition revendicatrice du groupe.

 

 

Goldengena Project a récemment présenté deux prototypes pour ses futures montres haut de gamme. Comme prévu, les entrepreneurs ont détaillé précisément le coût de chaque composant. La boîte est ainsi évaluée à 55$, le verre saphir à 10$, le cadran à 30$, le mouvement à 70$ pour l’une, à 30$ pour l’autre. Ainsi, leur premier modèle, dotée d’un mouvement ETA, sera accessible au prix de 647$ pour un coût de production de 185$. La seconde, équipée quant à elle d’un mouvement Miyota, sera vendue à 752$ pour un coût de production de 215$.

 

 

 

 

Si l’on en croit les premiers commentaires postés sur le site de Goldgena Project, ces deux prototypes semblent rencontrer l’approbation du public.
Fort de ce succès anticipé, le groupe compte recourir au financement participatif pour lancer de manière concrète son projet. En effet, dès le 7 novembre 2016, une vaste opération de crowdfunding destinée à récolter les fonds nécéssaire à la naissance de la marque Code 41. Un projet sans conteste novateur et ambitieux, reste à savoir s’il sera soutenu à partir du 7 novembre.

 

Anna Birolli Coty

Related Post

2016-12-14T20:17:51+00:00