Anorexie dans la mode : Aussi légère qu’une plume

Anorexie dans la mode : Aussi légère qu’une plume

Une triste réalité

Ont la remarque chaque années sur les podiums, l’extrême maigreur des mannequins qui défilent reste encore très présente. Ces jeunes femmes à la taille XXS sont souvent considérées comme responsables des troubles alimentaires des nouvelles générations qui souhaitent leurs ressembler mais ne sont-elles pas elles-mêmes victimes des diktats de la mode ?

Plusieurs défilés montrant des mannequins très maigres

Plusieurs défilés montrant des mannequins très maigres

Un seul responsable ? 

Des séances de sport à n’en plus finir, une pomme comme repas, aujourd’hui la pression des podiums reste un problème majeur au cœur de notre société. A sa façon, la mode nous communique sa propre perception du beau. Que ce soit pour les vêtements comme pour celles qui les portent, elle impose son tempo, souvent en décalage avec le reste de la société.

L’anorexie : un fléau dangereux 

C’est dans les années 2000 que débute l’ère de l’ultra-minceur, sur les podiums comme dans les magazines avec en prime l’aide des logiciels de retouche comme Photoshop. Les corps sur papiers glacés commencent à être irréels, étirés au possible. Les mannequins souriantes d’autrefois font place à des expressions figées, les créateurs continuent des créer des vêtements toujours plus petit poussant les agence à trouver des modèles encore plus jeunes et maigres. Une course à la minceur qui conduit à des drames, en effet plusieurs mannequins sont décédés de malnutrition. Des mesures sont donc mises en place mais sont-elles vraiment respectés par les gourous de la mode ?

Entre minceur et maigreur, la frontière reste floue, les bonnes intentions des magazines ne sont pas toujours tenues et celle des créateurs quasi inexistantes.

Une illustration pour dénoncer l'anorexie

Une illustration pour dénoncer l’anorexie

Julia Resch

https://fr.linkedin.com/in/juliaresch

Julia Resch

2015-12-07T14:00:28+00:00